Peux-tu retracer brièvement ton parcours ? Qu’est-ce qui t’a attiré dans le secteur de l'événementiel ?

Je suis arrivé dans le métier il y a une petite dizaine d’années via un ami qui bossait déjà dans le secteur. Je sortais à peine d’un graduat en relations publiques et évènementiel. Je me suis précipité dans le secteur pour mettre en pratique la théorie apprise lors de mes études. La suite veut que je me suis tout de suite plu dans ce microcosme si particulier, et que je ne l’ai plus jamais lâché.

Faut-il avoir suivi une formation particulière ?

Non. Je pense qu’avec de la bonne volonté, de la rigueur, de la passion et de l’envie, tu peux très vite t’imposer dans le métier. Par exemple, le boulot de road peut clairement être une passerelle vers des postes beaucoup plus importants. Certains deviennent backliner pour de grands groupes, tour manager, techniciens à l’autre bout du monde, sans avoir suivi aucune formation. 

Ça laisse rêveur n’est ce pas !

Doit-on plutôt être polyvalent ou vaut-il mieux se spécialiser dans un domaine?

Ca dépend de la personnalité de chacun. Pour ma part, je préfère être polyvalent pour toucher un peu à tout. D’autres préfèreront se spécialiser dans un domaine.

Quelles sont les qualités nécessaires pour travailler dans le milieu du spectacle et de l’événementiel ? 

Il faut avoir la FAP dans les gènes. C’est-à-dire : flexibilité, adaptabilité et ponctualité. Ce sont des qualités hyper importantes avec la motivation et quelques muscles. 

Quels sont les avantages et les inconvénients de ton métier ?

Les avantages sont divers et variés mais j’aime particulièrement le fait qu’aucun jour n’est semblable : les horaires diffèrent, les équipes changent, les lieux sont différents. Ca brise la monotonie quotidienne et ça fait oublier ce fameux metro-boulot-dodo.

Les inconvénients sont peu nombreux. Sinon j’aurais déjà quitté le secteur il y a bien longtemps. Un des plus gros inconvénient est, évidemment, les enchaînements de jobs avec très peu d’heures de sommeil. Mais cela fait partie du job.

Existe-t-il une journée-type ?

Je ne pense pas qu’il y ait vraiment de journées-type. D’une part, parce qu’on ne travaille jamais dans les mêmes endroits et les équipes sont souvent différentes. D’autre part, car les jobs sont variés. Tu peux très bien faire du run un jour, du catering le lendemain, du road le surlendemain et finir ta semaine technicien déco.

Qu’est-ce qui rend le secteur si particulier ?

D un point de vue extérieur : le backstage ! Cet endroit si mystérieux où déambulent tous les artistes. Je dois avouer que quand je suis arrivé dans le secteur, je m’attendais à des orgies, des beuveries ou encore des mecs qui prennent de la came dans tous les coins. Mais pas du tout. En définitive, il n’ y avait que des mecs barbus habillés en noir.

De l’intérieur, ce sont les horaires hors normes, avoir un catering, pouvoir croiser des artistes, voir l’envers du décor. Il y a aussi le stress des timing serrés, des deadlines inflexibles et les surprises de dernières minutes qui, je trouve, donnent un cachet tout particulier à ce secteur.

Quelles sont les principales difficultés rencontrées dans ton métier ?

Ma principale difficulté dans ce boulot est liée à ma peur du vide. Je suis presque tétanisé en montant sur une échelle. J’exagère un peu mais ce n’est pas loin de la réalité quand même. Le positif, c’est que tous mes collègues le savent et n’hésitent pas à m’aider dans ces moments difficiles. Car c’est ça aussi la force d’un crew, pouvoir pallier aux difficultés des autres pour atteindre un même objectif.

Est-ce que cela te dérange de travailler « dans l’ombre » ?

Je pars du principe que pour quelques artistes éclairés et amplifiés sur scène, il faut parfois des centaines de personnes travaillant derrière, donc ça ne me dérange pas plus que ça. 

Réponse B : En été, si il fait chaud à l’extérieur, ça me va bien. Par contre en salle, avec peu d’éclairage, c’est moins mon kiff.

Quelles furent tes expériences les plus marquantes dans le secteur ?

Avoir participé à un grand mariage à Monaco. Avoir travaillé en Australie. M’être fait dévisager par Lemmy Killmister. Avoir tenu une caméra pour la première fois de toute ma vie face à Snoop Dogg. Avoir discuté avec Stromae entre deux assiettes sales au catering. Avoir serré la main de Phil Collins. Avoir fait la poursuite du chanteur des Red Hot’. 

Sinon, il y a les régies faites avec Step In Live qui sont, à chaque fois, des mini défis et des expériences incroyables.

Cette liste pourrait être plus longue et va continuer à s’allonger. Des moments marquants surviennent facilement dans notre secteur.

As-tu des conseils à donner à ceux qui aimeraient se lancer dans un métier du spectacle ? 

Avoir la FAP touch, c’est-à-dire flexibilité, adaptabilité et ponctualité. Sinon, avoir le permis et une voiture peut clairement aider à rentrer facilement dans le secteur.

notre
Crew

Assistant catering

Backliner

Cherry-picker driver

Crew chief

Event coordinator

Followspot operator

Forklift driver

Manuscopic driver

Pre-shopping

Production man

Rigger

Runner

Preproduction

Security coordinator

Site coordinator

Stagehand

Stagehand steel

Stage manager

Light technician

Sound technician

Tour manager

Wardrobe

Nous avons constitué, au fil du temps, une équipe expérimentée et qualifiée, et ce pour tous les aspects de la mise en oeuvre d’un événement ; du montage au démontage des infrastructures, en passant par les installations lumières, sons, scéniques et bien plus encore.

Nous nous assurons de former nos équipes afin que, notamment, tous les conducteurs de machines de chantier (forklift, nacelles, …) soient dotés des compétences et des permis nécessaires.

Nous sommes également attentifs à respecter les normes en terme de conditions de travail et d'assurance, ce dont nous sommes fiers ; respect des législations, assurance pendant toute la durée du travail, assurance en responsabilité civile.

Tu souhaites nous rejoindre ? C’est par ici

Tu veux travailler avec nous?

Remplis le formulaire avec tes coordonnées et nous te contacterons dès que possible!

Statut*
Étudiant*
CV* (*.pdf,*.doc,*.docx,*.odt,*.jpg)
Photo ID* (*.jpg,*.png)

nos roads
Portraits

Lisa

Fabrice

Denis

Gilles

Bruno

Mélanie

Julien

Roman

Samir

Steve

Jacques

Antoine

Maxime

Pimpin